08 Apr
08Apr

 
« L'incertitude est de tous les tourments, le plus difficile à supporter» Alfred de Musset (Écrivain Français  1810 - 1857)


Pourquoi est-ce un tourment ?
 
Une situation incertaine est une situation pour laquelle nous n'avons aucune assurance de réussite. Nous ne savons pas si l'avenir sera propice ou non pour nous. Cela s'applique aux situations que nous ne maîtrisons pas, mais aussi et surtout aux situations qui découlent de nos choix , des options que nous allons prendre. Et dans ce cas c'est encore plus difficile à vivre car c'est nous, par nos décisions, qui provoquons ce qui va se passer dans le futur. Quelle responsabilité !! On comprend bien que pour une personne qui n'a pas confiance en elle et en ses capacités à « faire face » de façon générale, ce tourment puisse être difficile à supporter !! Plus une personne qui se trouve face à l'incertitude a confiance en elle, en sa capacité d'adaptation, plus elle se sent à l'aise et est prête à assumer, gérer, les conséquence de son choix quel qu'il soit.

Comment gérer l'incertitude  ? :
La vie est incertitude par essence, la complexité de notre monde voue à l'échec toute tentative de maîtriser l'incertitude, il est donc primordial pour notre équilibre d'apprendre à être à l'aise avec elle . Et pourtant, en général, les gens font le contraire : ils cherchent  par tous les moyens à s' en affranchir. Le résultat : ils n'y sont pas préparés, sont mal à l'aise face à elle, ce qui nourri leur stress et le manque de confiance en eux.
Si l’ignorance de l’incertitude conduit à l’erreur, la certitude de l’incertitude doit conduire à la stratégie . Loin de nous détourner de l’action , l’incertitude doit nous inciter à la réflexion et à la projection à l’aide d’une stratégie. Une stratégie mais pas un programme qui prévoit une succession d’actions définies dans un environnement stable. La stratégie nous invite à épouser les circonstances, c’est-à-dire à élaborer un scénario d’actions qui peut être ajusté en fonction de nouvelles informations ou de nouveaux contextes. La question centrale n’est donc pas tant de savoir comment décider dans l’incertitude que d’apprendre à gérer cette décision dans un monde mouvant Pour cela il est nécessaire de doser 2 ressources opposées qui sont toutes les deux nécessaire : l'anticipation et l'adaptabilité.
La personne qui a tendance à vouloir que tout soit sous contrôle aura à se défaire en partie de son habitude à anticiper et se préparer, et celle qui à tendance à s'adapter au moment aura à apprendre à anticiper et préparer un peu plus les choses.
Dans les deux cas, il y a beaucoup de  sérénité et de confiance en soi à y gagner.


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.